mardi 14 août 2012

Nailloux expérience (épisode 1: les valises)

Dans trois semaines nous partons en voyage de noce à l’île Maurice. Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!! (euh pardon, petite seconde hystérie)

Comme nous ne sommes pas du tout des stressés de la vie il nous fallait des supers valises de ouf que même une bombe nucléaire n'arrive pas à ouvrir et si possible vertes pomme à fleurs roses fluos pour être suffisamment reconnaissables!

Donc nous sommes allé au Village de marque Nailloux.

Et après avoir fait 6 fois le tour du village et comparé toutes les valises possibles nous avons acheté ça:













Une valise Little Marcel (trop cool) de 70 litres (officielement mais je pense qu'elle en fait au moins 80). Au prix de 70€. Oui je sais ça fait révé. Le prix initial 210€!
Une valise Airtex de 90 litres pour mon homme.

Les deux ont 4 roues directionnelles (ABS, gentes alliages et GPS)

Les deux sont en Polycarbonnates (indispensable pour résister aux bombes nucléaires et à la délicatesse des personnes chargés des bagages dans les aéroports)

Les deux ont un cadenas TSA. Alors là je t'explique. Les USA qui eux ne rigolent pas avec les valises, ont mis en place une norme de serrure qui fait que les douanes peuvent tranquillement les ouvrir pour en vérifier le contenu si ça leur chantes sans exploser ta coque rigide à 200 € et étaler tes culottes sales dans tout l'aéroport. Ben ouai ils sont comme ça aux douanes, faut pas les faire chier. Alors avec cette serrure dont ils ont la clé, ta valise reste intacte et tu flippes un peu moins ta race.
Evidemment on ne part pas aux States (oui je suis bilingue) mais on ne sais jamais, si cette norme vient à s'étendre à d'autre pays ou si subitement on a envie d'un Big Mac aussi calorifique que 56 pots de haagen dazs (comparaison de merde, je sais).

Voilà Voilà, ça ne sert à rien mais maintenant je suis une pro des valises et je ne regarde plus les trolley de la même manière.

Rendez-vous prochainement pour la suite de nos expériences à Nailloux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire