mardi 18 mars 2014

Quand le requin dort de Milena Agus: bizarre mais poétique


Milena Agus, je ne connaissais pas du tout, mais alors pas du tout du tout. Ce livre, c'est mon homme qui me l'a choisi parce qu'il était offert pour l'achat de deux livre de poche.

Je n'avais donc aucun a priori quand j'ai lu Quand le requin dort, le premier livre de cette auteure.


De quoi ça parle?
La narratrice, une jeune fille de 18 ans, raconte par petite touche, comme des tranches de vie, son histoire et celle de sa famille. Et comment dire, ils sont spéciaux dans cette famille. La mère est très fragile psychologiquement. Le père est un coureur de jupon absent. Le frère ne fait rien d'autre que jouer du piano. La tante cherche désespérément l'amour. Et elle, est enlisée dans une relation sado masochiste extrême avec un homme marié et plus vieux quelle. Pourtant, partout elle cherche la beauté et le bien.

Ce que j'en pense?
C'est spécial. Très poétique. Le début a été très déroutant pour moi, je me demandais où j'étais tombée. Un mélange entre une vision onirique et un journal intime sous LDS. J'exagère (un peu), mais on n'a pas l'impression qu'il s'agit du récit de la vie d'une famille dans un monde normal.
Et puis, petit à petit on s'attache à ces personnages, on a envie de voir comment ils vont évoluer.

Ce livre ne m'a pas donné envie de découvrir le reste de l'univers de Milena Angus, non pas que ce n'est pas bien, mais ce n'est pas particulièrement un genre que j'aime.
Cela dit,  j'ai quand même passé un bon moment.


2 commentaires:

  1. Pour le coup, moi ça me donne envie de le feuilleter, en général, j'aime bien les livres "bizarres"... Curieuse un jour, curieuse toujours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai pu te donner envie, alors je suis contente!

      Supprimer