mercredi 25 septembre 2013

Le grain de riz


Enfin te voilà. Mon grain de riz, mon moustique, mon ange, mon coeur, mon bébé, mon minimoi, notre mininous. Tu as posé tes valises. Au creux de mon ventre tu t'accroches, tu grandis, tu faits ton petit nid.

Tu verras, on va être une chouette famille. Nous te désirons depuis longtemps, tu sais. Tu n'es pas plus gros qu'un grain de riz, mais nous t'aimons, déjà. Et je vais faire tout mon possible pour être une bonne maman.

Au début nous serons inséparables, nous ne ferons qu'un. Et puis,  petit à petit ton monde va s'agrandir. Tu rencontreras ton papa d'abord. Tu devrais vite le reconnaître, tu vas si souvent entendre sa voix.
Un jour tu découvriras le reste de la famille, tu exploreras ton petit monde.
Tu vas grandir et tu  découvriras que le monde auquel tu appartiens et plus vaste et plus riche que tout ce que tu avais pu imaginer. Et nous serons là, pour t'accompagner, te guider, t'aider à faire tes propres choix, à faire tes propres erreurs. Nous serons là pour t'aider à te relever quand tu tomberas, parce que bien sur tu tomberas. Et oui, même si au début nous serons tout pour toi, un jours tu ne nous écouteras plus. Je ne sais plus qui a dis que l'expérience est une lanterne qui n'éclaire que celui qui la porte. Un jour pour toi , nous serons vieux, has been, ringards, nous n'y comprendrons plus rien. Tu auras besoin de t'éloigner de nous pour construire ta propre vie. Et nous te laisserons faire, avec bienveillance, avec fierté et un gros gros pincement au cœur.

J'ai hâte de te découvrir.

Mais surtout mon ange, prend ton temps. Ne te laisse pas gagner par notre impatience. Accroche-toi bien. Grandi. Au chaud. A l'abri. Dans mon ventre.

Mon grain de riz. Grace à toi, nous allons grandir. Nous allons devenir parents. Merci de nous faire ce cadeau.

A bientôt. Mon bébé.


2 commentaires: