mercredi 14 janvier 2015

La dernière ligne droite...



Tout d’abord, bonjour à toutes (tous?) et bonne année! Si tant est qu'on puisse encore le souhaiter avec ce début d'année effroyable.

J'ai bien conscience d'avoir désertée le blog un bon moment, pourtant j'ai une tonne d'article à écrire, et autant de chose à vous raconter. Mais comment dire, j'ai eu un passage à vide. Voilà

Mais aujourd'hui, j'ai envie de retrouver un climat de normalité et de douceur après des jours passés devant les infos à me demander si je n'étais pas la reine des égoïstes à vouloir faire naître un enfant dans un monde pareil.

Bref, voici donc des nouvelles du plancton, en vrac et peut être de façon décousue. Pardon d’avance.

J'entre officiellement dans mon neuvième mois. Désormais, le plancton peut arriver quand il veut sans problème.
Et ça fait peur! Lui est peut être prêt mais moi pas du tout! Tout les achats nécessaires à son arrivée ont été faits bien sur. Cet enfant est désiré plus que tout, et avant qu'il ne s'installe dans mon ventre, j'étais particulièrement sereine. J'étais pleinement consciente, qu'il y aurait des hauts et des bas, et surement des moments de galères, mais pour moi, on ferait surtout comme on pourrait et il n'y avait pas de raison qu'on n'y arrive pas. Mais plus ça va, moins je me sens prête Je suis envahie de questions existentielles et de doutes. Serai-je une bonne maman? Est-ce que je vais savoir m'occuper de lui? Est-ce qu'il m'aimera? Je crois qu'il est temps qu'il arrive que l'on soit enfin plongé dans le bain de cette nouvelle vie. Quand il sera là, il sera là, il faudra assurer et puis c'est tout!

En tout cas, lui va très bien. Il a l'air de se plaire dans sa piscine. Il gigote tant qu'il peut. S'en est parfois fatiguant, même si j'adore voir mon ventre bouger et le sentir s'agiter. Mais j'avoue que ces dernier temps il me tarde de retrouver mon corps pour moi toute seule. J'ai vraiment la sensation qu'il ne m'appartient plus, pourtant je n'en ai jamais autant pris soin. C'est assez paradoxal.
Toujours est-il, qu'à la dernière écho, tout allait bien, ni trop gros (notre grande peur) ni trop petit, on était rassurés.

Quand est-il de mon diabète gestationnel? Et bien, il est toujours là ce saligot!
Evidemment, je suis toujours au régime, et également sous insuline le soir. Mais finalement les contrôles glycémiques quasi systématiques et les piqûres, ce n'est pas si contraignant que ça, je m'en suis plutôt bien accommodée. Le régime par contre a été assez difficile. Au début, j'ai eu faim, et j'ai toujours faim parfois, mais j'arrive plutôt bien à le gérer. En tout cas, j'ai perdu du poids et normalement, je devrais sortir de la maternité plus légère qu'au début de ma grossesse.
Finalement, ce n'est pas tant la faim le plus difficile, mais la frustration, surtout en période de fête. Evidemment, pas de fois gras, saumon fumé ou autre fruit de mers. Mais aussi, pas de bûche, pas un seul chocolat, pas d'apéro parce que le plus souvent à base de feuilleté ou toast, ni même de jus de fruit et pesée de chaque féculant. Difficile d'expliquer que même à Noel, on n' a droit qu'à 2 cuillères à soupe de patate.
Bon j'exagère un peu:, en augmentant la dose d'insuline le soir (sous couvert de mon médecins bien sur), je me suis quand même accordée des petites parts de bûches.
Résultats: le diabète est maîtrisé, mais je rêve de truffe en chocolat et de galette des rois, ou simplement de pain frais avec de la confiture!
J'ai très peur de céder à toute mes envies dès la sortie de la maternité et de prendre tout les kilos de grossesse après la grossesse!

Pour le reste, ben tout va bien. Je me sens telle une baleine échouée, et il m'est de plus en plus difficile de me mouvoir. Mais mon corps me plait, malgré les vergetures, les douleurs ligamentaires et autres petits désagréments. Et vous pouvez me détester: je n'ai aucune difficulté à dormir! Les insomnies de ne sont pas passées par moi,et je bénie ma vessie de me permettre de tenir toute la nuit!

Voilà pour les new's. J'espère ne pas attendre aussi longtemps pour vous faire à nouveau un petit coucou par ici, avant que le plancton ne pointe le bout de son nez j'espère!

2 commentaires:

  1. Je te souhaite une très bonne année 2015. Comme tu le dis si bien dernière ligne droite... (moi j'ai encore un petit virage avant d'être sur cette même ligne ;) ) Je pense que c'est normal que ça fasse peur, ça devient concret, c'est un sacré changement qui va débouler dans vos vies et... c'est un peu l'inconnu quand même ! Mais ça ira et tu as raison aussi sur ce point je pense : "Quand il sera là, il sera là et il faudra assurer". Tu n'aura plus le temps de te poser de questions ;)
    Contente de lire que le diabète gesta est bien maîtrisé, malgré la difficulté ! Courage pour ne pas céder à toutes tes envies après la naissance ;)
    Bon courage pour la fin et à bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton soutiens! Toi aussi tu t'approches doucement de la rencontre avec ta paupiette! J'espère que ton dernier trimestre se passera aussi bien que le mien! A bientôt!

      Supprimer