dimanche 31 août 2014

L'avocat, le nain et la princesse masquée de Paul Colize: un pollard tout en légèreté


Pardon d'avoir un peu déserté le blog. Ce dernier mois a été assez intense au boulot, et je n'ai pas pris le temps de rédiger la tonne d'article qui m'attend.
Pourtant cela fait une éternité que j'ai fini ce livre, il est grand temps de vous en parler.

Il y a les auteurs qu'on lit parce qu'on les aime et qu'on est fidèle. On sait qu'on ne sera pas déçu on attend leur livre avec impatience. Et puis, il y a ceux qu'on découvre par hasard, et détour d'une allée de librairie parce que la couverture attire notre regard.

C'est donc ce qui c'est passé avec L'avocat, le nain et la princesse masquée de Paul Colize.




De quoi ça parle:
Huges Tonnon est un ténor du barreau belge en matière de divorces et autres séparations délicates.
Alors c'est tout naturellement qu'il accepte de défendre la starlette Nolwenn Blackwell qui veut faire cracher son argent à son ex financé adultère.
Huges et Nolwenn s'entendent bien. Trop bien même puisqu'ils passent la nuit ensemble après une soirée arrosée. Le problème ? Huges se voit réveillé le lendemain matin chez lui par la police. Nolwenn a été assassinée. Il est la dernière personne à l'avoir vu vivante. Pour la police sa culpabilité ne fait pas de doute. Le seul moyen de s'en sortir: démasquer lui même l'assassin.

Ce que j'en pense?
Je ne connaissais pas du tout Paul Colize. Je n'avais aucun a priori. Seule la couverture et ce titre intrigant m'ont attiré. Cette histoire est pleine d'humour et d'action.
C'est une course poursuite à travers le monde complètement abracadabrante. Au départ, ça n'a ni queue ni tête et puis les choses se mettent en place et cette énigme policière arrive à trouver tout son sens. C'est plaisant.
On s'attache facilement au héro, cet espèce de dandy trop raffiné pour se mêler d'affaire policière. Il n'a pas l'étoffe du héro d'action et on se demande (un peu comme lui d'ailleurs) ce qu'il fait dans cette galère.
C'est très agréable, peut être pas assez pour pour que je veuilles à tout prix découvrir les autres œuvres de l'auteur, mais si d’aventure j'en croisais au détour d'un rayon de librairie, alors pourquoi pas.







2 commentaires:

  1. Coucou ça va ? Je t'écris pour te dire que j'ai pu commander la nouvelle valisette de maternité Vertbaudet ^^ Merci à toi de m'avoir prévenu qu'il y avait un nouveau design. Je l'ai reçue ce matin. Je la trouve encore plus belle dans ce coloris ! C'est plus doux, mignon comme tout. Les deux me serviront, mais celle-ci me plait beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie d'avoir pu t'aider alors! ;-) Moi aussi je préfère celle là.

      Supprimer