lundi 27 janvier 2014

Amélie Nothomb: La nostalgie heureuse ou comment un titre n'aura jamais été aussi bien choisi



Amélie Nothomb est un des rares auteurs pour lequel il m'est impossible d'attendre la version poche de ses derniers livres. Pour autant, depuis quelques années, je me suis un peu détachée et j'ai moins d'enthousiasme à découvrir son nouveau titre à chaque rentrée littéraire.
Mais que veux-tu, je suis fidèle. Alors j'ai lu La Nostalgie Heureuse

Alors que quoi ça parle?
C'est un roman autobiographique. Encore un. Amélie fait l'objet d'un reportage télévisé et à cette occasion repart au japon sur les traces de sa vie ou plutôt de ses vies passées là bas. Il s'agit plus d'un journal intime en réalité que d'un roman. Elle nous livre les émotions à retrouver les éléments de son passé qui l'ont construites. Elle redécouvre le village où elle a grandit, son école primaire,sa nourrice qui a été pour elle une deuxième mère. Elle va à Tokio, toujours sous l’œil de la caméra, retrouver son amour de jeunesse Rinri. Puis elle rentre, et savoure ces moments de douce nostalgie.

J'en pense quoi?
Autant te dire que si tu ne connais pas l'univers d'Amélie Nohomb et si tu n'as pas lu ses romans autobiographiques (Métaphysique des tubes, Stupeurs et tremblements, Ni d'adam ni d'Eve) ce livre n'aura quasiment aucun intérêt pour toi. A moins qu'il ne te donne envie d'en découvrir d’avantage, je ne sais pas trop.

Toujours est-il que j'ai toujours eu du mal avec ses autobiographies, trop lourd, trop intime peut être, une vie tellement en décalage avec le commun des mortels que ça en est un peu dérangeant. Ce livre ci est un peu plus légers, son titre est juste parfais, c'est exactement ça, une nostalgie heureuse. Aucune tristesse, aucun regret, juste une bienveillance à l'égard de la personne quelle a été. C'est un livre très court, un peu comme une rèverie, on se laisse bercer.

Mais honnêtement, je ne sais pas trop si je le conseillerai à quelqu'un. Je pense qu'elle avait besoin de coucher sur le papier ses émotions pour ne rien perdre de son voyage mais était-ce nécessaire d'en faire un roman? Je vois plus ça comme un extrait de journal intime et même si je savais exactement à quoi m'attendre en achetant ce livre, je suis déçue qu'elle préfère publier encore une autobiographie plutôt qu'un de ces vrais roman dont elle a le secret.

Est-ce un choix de l'éditeur plutôt que le sien? J'espère sincèrement que non, sinon j'aurais la désagréable impression qu'il ne s'agit là que d'un moyen de se faire de l'argent en comptant sur la fidélité de ses lecteurs et la notoriété de son nom. Parce que honnêtement, alors qu'elle répète souvent qu'elle a des dizaines de romans en stock , et même si c'est très bien écrit comme d'habitude et très plaisant, faire payer 16€ un roman grand format juste pour lire quelle a été contente de revoir sa nounou et que la page est définitivement tournée avec son ex, je trouve ça cher payé, et j'ai l'impression d'être prise pour une vache à lait. Pourtant je suis loin d'être radine lorsqu'il s'agit d'acheter des livres. 
Mais c'est ma faute après tout, je n'avais qu'à attendre le livre de poche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire