lundi 16 décembre 2013

Le Siècle II: l'Hiver du monde

Ahhh Ken Follett, je vis une grande histoire d'amour avec ses romans. (mention spéciale aux traducteurs qui font un travail du tonnerre).

J'ai bien sur lu le premier tome de sa saga Le Siècle: la chute des Géants, qui retrace la véritable histoire de la première guerre mondiale à travers ses personnage fictifs.

Alors quand le second tome est sorti, j'ai serré les dents et attendu un an de plus pour l'acheter en poche: d’abord pour un question de prix, et puis, chose tout à fait idiote, parce que j'ai commencé ma collection avec la version poche de ses romans, alors je continue (c'est plus joli sur les étagères) (Argument tout à fait irrecevable, puisqu'il y a certain auteurs où je n'attend pas, (je ne peux pas attendre) la version poche pour les lire).

Bref, donc j'ai lu Le siècle II: L'Hiver du monde de Ken Follett



Il s'agit de la suite de la Chute des Géants, alors de manière tout à fait logique, nous retrouvons ici les différentes familles anglaises, américaines, russes et bien sur allemandes dont nous avions suivis les histoires dans le premier tome. Les acteurs principaux du premier tome ayant vieillis, nous suivons surtout l’histoire de leurs enfants. Mais n'avoir pas lu le premier, n’empêche absolument la lecture du celui ci. (même si ça aide quand même).

Il y a beaucoup trop de personnages pour que je fasse un résumer complet de l'intrigue. Ce qu'il faut savoir, c'est que tout ces personnages fictifs, toutes ses intrigues, ces petites histories se mêlent et entremêlent pour conter la grande, avec un grand H, celle de la seconde guerre mondiale. On y découvre l'envers du décors, les décisions politiques, les enjeux diplomatiques et idéologiques qui ont formé notre histoire. Les différences culturelles, la vie de l'époque dans chacun des ces pays sont parfaitement retranscrites (du moins, c'est l'impression que cela donne).

Ce n'est pas un live d'histoire, ça n'a rien de barbant. C'est une extraordinaire aventure, une saga aboutie. Il y a de la peur, de l'amour, de l'action, de la guerre, de l'espionnage, de la politique, des rebondissements, et il y a surtout, une vision inhabituelle et nouvelle (pour moi en tout cas) de ce pan d'histoire et c'est passionnant.

D'habitude avec Ken, il me faut un petit moment pour entrer pleinement dans l'histoire et cela se fait progressivement. Là on est de suite dans l'action, et ma fois, c'est bien agréable.
Et c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé ces familles aux destins remarquables.

C'est une grande réussite, encore une pour Follett,qui n'est jamais aussi bon que dans ces grandes sagas historiques. Et ces gros volumes ne doivent pas faire peur, ça passe tout seul!

Maintenant, j' attends avec impatience son prochain livre,peut être la suite, sur la guerre froide.
Il me tarde!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire