mercredi 13 février 2013

Ma maison, mon foyer


Mon monsieur et moi avions prévus de faire construire.
Cela ne se fera pas (Merci le PTZ 2013).

Le jour où nous avons appris que nous n'avions plus droit au PTZ, nous avons vu l'annonce d'une maison que nous avions voulu acheter il y a quelque mois de ça et qui aurait du être vendue.
Cette maison, nous la voulions vraiment fort et on avait été très déçu à l'époque de ne même pas pouvoir faire de proposition.

Nous avons pris ça pour un signe. Ce n'était pas possible que cette maison réapparaisse ce jour là et que ce ne soit pas pour nous.

Après moult péripéties, le propriétaire nous a choisi comme acquéreur.

C'est drôle, tout ces sentiments différents que je ressens depuis lors.

Il y a l'excitation bien sur. ça y est, nous avons notre maison !
L'angoisse aussi, est-ce qu'on sera à la hauteur, est ce que le crédits ne vas pas top nous peser, même si on a bien tout calculé ?

Mais surtout, il y a une sorte d'apaisement. De la sérénité. Fini, l'agitation de la construction. Fini le stress à chaque instant. Aujourd'hui je sais que nous avons pris la bonne décisions. Et s'il y a de nombreuses formalités, elles ne sont plus une sources d'angoisse. Elles font parties du processus.

Cette maison est le début d'une nouvelle vie. Je le sais, nous allons y construire notre famille, notre foyer.

Depuis deux ans maintenant nous vivons dans un appartement. Alors bien sur, je vais avoir un pincement au coeur en le quittant, mais j'ai l'impression d'avoir déjà tourné la page.
Avant  quand je disais "on rentre à la maison", je parlais de cet appart. Maintenant quand je dis on va à la maison, je parle de LA maison.
L'appartement aura été comme une transition, entre ma vie étudiante, ma vie de femme/enfant et ma vie de femme, d'épouse et de mère j'espère.

Je sens que je passe un cap. Je deviens pleinement adulte, je deviens pleinement femme, je vais construire ma famille et mon foyer. Nous allons construire notre vie. Ça ne me fait pas peur.
 Je sais que j'ai trouvé ma place.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire